Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Café-bouquins

 

Le saviez-vous ? Le jeudi 08 Décembre dernier avait lieu le Café-bouquins sur le thème « Littérature et Mythologie ».

 

(Photo : C. Levassor-Silvestre)

 

Effectivement, de 13h00 à 14h00, tous les lycéens étaient invités à venir partager un moment de convivialité pour échanger sur leurs lectures en lien avec la mythologie.

 

Autour d'un jus de fruit ou d'une boisson chaude et de quelques petits biscuits, chacun a pu parler de ses coups de cœurs littéraires, où se mêlent les mythologies de toutes sortes. Au final, les mythologies dont il a été question étaient très variées, qu'elles soient grecque, romaine, celte ou même japonaise !

 

Un groupe d'élèves et de professeurs ont passé un agréable moment, découvert des mythes dont ils n'avaient pas connaissance ou qu'ils n'avaient pas vu de la même manière ! C'était très enrichissant, vous diront-ils.

 

En passant par le célèbre Percy Jackson ou le site de partage en ligne Wattpad que certains connaissent très bien, chacun a pu se rendre compte que la mythologie est omniprésente dans nos lectures du quotidien !

 

Si vous avez manqué cela, ce n'est pas grave : guettez les affiches des deux prochains Café Bouquins de l'année et venez vous aussi passer un temps d'échange et de partage sur votre passion pour les livres !

 

Le prochain café-bouquins intitulé « Parlez-moi d'amour » aura pour thème l'amour dans la littérature et aura lieu le jeudi 9 février prochain, de 12h30 à 14h au CDI lycée, en prélude à la Saint Valentin !

 

Venez nombreux avec vos romans ou pièces de théâtre ou poésies d'amour préférés !!!

 

Marvin BAZIN-OZTURK

 

Graine de boîte

Nous sommes fiers de vous présenter le concours Graine de boîte, mis en place par la région Centre Val de Loire afin de sensibiliser les jeunes à l’entreprenariat en les amenant à créer une entreprise fictive.

Dans le cadre de notre filière STMG (Sciences et Techniques du Management et de la Gestion), où l’entreprise a une place très importante, nous avons été invités par Mr.Seingier à constituer des groupes de 5 afin de participer au concours. Chaque groupe vous présente ci-dessous son projet.

 

Pour ce projet, nous avons choisi de présenter un restaurant gastronomique et de tapas : « Les biens panseurs » qui proposera des tapas et différents ateliers où les clients pourront déguster leurs propres créations gustatives. Pour ce faire, notre restaurant sera conçu avec un jardin interne et externe qui possèdera différents fruits et légumes, et qui nous permettra d’avoir des produits sains et biologiques.

Le travail d’équipe nous a appris l’écoute, la communication avec autrui ainsi que l’organisation.

A bientôt !

Vos bien panseurs…

 

Notre projet s’appelle BLAD, nous avons pour but de créer des sacs biodégradables à partir d’amidon de blés, de maïs ou de pommes de terre que nous récupèrerons auprès des agriculteurs de notre région. Pour la production de nos sacs, nous avons décidé de recruter des personnes en réinsertion pour permettre à ces personnes de travailler.

Ce projet nous permet de connaître le monde de l’entreprise et de la vie active, notamment en découvrant les différents secteurs de l’entreprise, comme le travail sur la communication, les ressources humaines ou encore le marketing.

 

En lice pour la victoire, nous affinons de jour en jour notre projet.

 

Aksel Polat, Arnaud Lasserre, Baptiste Meunier, Victor Kerhoas et Emilie Prodé

 

 

Notre groupe, les « green génération » ( Désir, Georges, Gwendal, Jeanne et Laurianne) a décidé de créer une entreprise fictive visant à produire du biocarburant de seconde génération.

Notre organisation se nomme Biofuel Centre SAS, nous avons décidé de nous lancer dans le secteur énergétique, en particulier le biocarburant, car nous savons que les réserves de pétrole vont s’épuiser et ainsi et ainsi nous souhaitons préparer la transition énergétique. L’objectif à long terme est de remplacer progressivement le pétrole afin que les futures générations ne subissent pas sa disparition et puissent ainsi connaître le même monde que nous, voire un monde meilleur.

Ce projet graine de boîte nous plonge dans un cadre professionnel où le travail est primordial. Nous avons dû appliquer certains éléments de base du management, ainsi nous avons dû établir un organigramme dans lequel la hiérarchie et la répartition des tâches sont explicitement montrées. Selon nous, la cohésion de groupe est primordiale pour mener le projet à bien.

Le fait de créer une entreprise fictive nous a plongés dans un univers professionnel. En effet, nous avons été confrontés à la concurrence des autres groupes, ce qui nous a stimulés et nous a poussés à nous surpasser. Nous avons aussi dû établir des liens avec des acteurs du monde économiques local notamment avec la chambre de commerce et des industries d’Eure-et-Loir. Ainsi nous avons pu bénéficier de l’expérience d’entreprises aguerries.

 

 

Notre projet a pour mission de récupérer des produits alimentaires dont la date de péremption est bientôt arrivée à terme ou des invendus. Nous nous fournirons dans de grandes surfaces. Notre entreprise embauchera en majorité des personnes à mobilité réduite, pour diminuer le taux de chômage chez ces derniers. C’est pour cela que nous l’avons appelé « Handi’miam ».

 

Ce concours nous apprend à travailler en groupe. Il nous permet de devenir autonomes dans notre travail pour nos futures expériences professionnelles

 

L’équipe Handi’ miam (PLOUZEAU-MOULARD Charlotte, VUILLARD Marine, BRUNET Axelle, PERROT Paul, STAES Charles et SOUBLIER Julia

 

 

Nous innovons donc avec le projet Tech’Récup, une entreprise régionale éco-responsable qui aurait pour but de reconditionner différents types d’appareils numériques.

L’entreprise Tech’Récup a pour principe de récupérer du matériel informatique et multimédia en le rachetant aux particuliers afin de le reconditionner puis de le revendre sur son site internet ou sa plate-forme physique implantée à Chartres. La majeure partie des employés embauchés dans l’entreprise serait essentiellement composée d’anciens chômeurs ayant reçu une formation de techniciens de maintenance Informatique.

Le projet Graine de boîte nous a permis de mettre en relation et en application nos cours de gestion, d’économie et de droit vus en classe. Le concours représente également un projet très enrichissant en tant que lycéens de la série STMG, il nous donne une idée de la complexité de la création d’une entreprise et, ainsi, nous prépare à la vie en entreprise et à d’éventuels projets futurs.

Pierre-Louis Chary, Othmane Sadki, Victor Quesada, Thibault Goupille

et Justin Christaut

 

Un diplôme qui vaut de l’or

 

Les anciens élèves de terminale ainsi que quelques professeurs étaient réunis dans la joie et dans la bonne humeur pour recevoir leur diplôme du baccalauréat. Une remise qui a commencé par un mot de Mr Maillard à l’attention des ex-terminales de l’IND, qu’il a chaleureusement félicités pour l’obtention de leur baccalauréat en rappelant que les résultats étaient cette année encore très brillants (92,6 % de réussite dont 73 % de mentions, ndlr). Cette après-midi chaleureuse s’est poursuivie par un goûter préparé par l’APEL.

(photo : V. Vancutsem)

Pendant ce goûter, j’ai pu interroger des groupes d’élèves de L, ES et S. Pour certains, « ce diplôme représente un sentiment de réussite et d’accomplissement », pour d’autres, c’est « un sentiment de fierté car une page se tourne ». Lorsque je leur pose la question de savoir s’ils étaient tous persuadés de l’avoir au début de leur année scolaire de terminale, tous n’ont pas la même réponse : tandis que les uns « pensaient être un peu juste », les autres étaient sûrs de l’avoir. Mais c’est sur une question sur le fait qu’ils aient été bien préparés que chaque groupe d’élèves tombe d’accord. Pour tous, ils ont été biens préparés, certains ont même souligné que leur classe était soudée. Enfin, lorsqu’on leur demande un conseil à donner aux terminales qui passent leur bac cette année, tous se mettent d’accord sur deux points : réviser régulièrement et ne pas stresser.

Les professeurs présents, quant à eux, étaient ravis de voir leurs anciens élèves. L’un d’entre eux, Mickaël Winnington, ancien professeur d’anglais en terminale L, a répondu à mes questions concernant cette remise de diplôme. Nous lui avons tout d’abord demandé sa réaction concernant les résultats du baccalauréat cette année. Pour lui, ce n’est pas étonnant car « les élèves dans ce lycée sont brillants » tout en précisant « qu’aujourd’hui les examens sont devenus faciles car les cours sur internet permettent un apprentissage simplifié mais qu’il est mieux d’avoir un professeur devant soi ». Puis, il s’est exprimé sur la manière dont il a motivé ses élèves : « je n’ai pas eu besoin de les motiver car ils l’étaient déjà, surtout en anglais (coefficient allant de 6 à 9, ndlr) et surtout ils ont choisi la série L car ils aiment les langues ». Enfin, l’un des pires souvenirs de son baccalauréat, c’est d’avoir vu le film La Haine en français (Mickaël Winnington est d’origine anglaise, ndlr).

(photo : V. Vancutsem)

Une journée qui restera donc dans les mémoires de nos ex-terminales qui, leur bac en poche, peuvent continuer sereinement leurs études. On leur souhaite bien sûr bonne chance dans leur vie future.

Valentin VANCUTSEM

Tag(s) : #Actu lycée

Partager cet article

Repost 0