Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur les traces de nos aïeux...

Le jeudi 29 Octobre 2016, les classes de première scientifique du Lycée Notre Dame se rendaient à Verdun dans le Meuse, département appartenant à la célèbre région de la Lorraine !

 

Il y a un siècle exactement, le 21 février 1916, l'une des plus violentes et des plus meurtrières bataille de l'Histoire débutait. Verdun devenait un point clé du front franco-allemand.

Les bombardements étaient incessants et les pertes furent nombreuses. Les soldats vivaient dans la hantise de voir leur dernière heure arriver. Une atmosphère inimaginable emplissait les environs.

C'est très tôt le matin que les élèves de premières se sont rendus sur les traces des vestiges de la Première Guerre Mondiale dans le cadre de leur programme d'histoire valorisant l’appréhension de l'expérience combattante des soldats durant les guerres...

Deux bus les ont accompagnés toute la journée à travers de nombreux sites historiques et culturels de notre patrimoine.

Dès l'arrivée au niveau de l'office du tourisme de Verdun, une commune française ayant été frappée par les horreurs de la guerre, les élèves ont commencé à réfléchir sur le devoir de mémoire qui habite chacun de nous.

Tant pour se dégourdir les jambes que pour s'imprégner du lieu, les élèves ont eu l'occasion de parcourir le chemin des roses du souvenir. Un parc regroupant diverses espèces de rosier uniques réalisés spécialement afin d'honorer un proche perdu à la guerre, une figure emblématique ou ne serait-ce qu'un lieu important des affrontements. Pour se souvenir encore et toujours du sacrifice de tant d'individus pour nous offrir notre liberté d'aujourd'hui !

Par la suite, les élèves de première ont été invités à se rendre dans une clairière isolée où le constat est frappant. Le sol porte encore la forme des trous provoqués par les bombardements et les explosions d'obus qui ont marqué durablement la nature environnante.

Les élèves ont visité un abri caverne doté de quatre cheminées. Ainsi, dans le noir, la guide les avait invités à s'imaginer la scène, cent ans auparavant, avec le vacarme de l'artillerie pilonnant l'abri, dont les ondes sonores résonnaient bruyamment, attendant la mort à chaque instant, n'étant protégés que par une dizaine de mètres de terre. Enfouis dans les entrailles glaciales de la Terre. Elle leur a expliqué que c'était là que transitaient les blessés et que cet abri représentait leur seule chance de survie.

Ensuite, les élèves se sont rendus sur le site de l'Ossuaire de Fleury-devant-Douaumont. Une nécropole dont les entrailles renferment les ossements de près de 130.000 soldats non-identifiés au sortir de la guerre. Il s'agit d'un bâtiment imposant composé d'une grande nef principale et de dix-huit chapelles latérales disposées symétriquement de part et d'autre de la grande tour dans laquelle de nombreuses cérémonies commémoratives nationales ont lieu régulièrement.

Ils ont également pu se recueillir dans les cimetières adjacents : un chrétien, un musulman et un mur dédié aux victimes juives du fait que les corps avaient été rapatriés par leur familles.

Enfin, la matinée s'est achevée par la visite du célèbre fort de Douaumont, aussi connu sous l'appellation du fort imprenable. Une immense structure insérée dans la roche et constituée de plusieurs niveaux.

C'est ainsi que riches de leurs découvertes du matin, les élèves de premières ont pu prendre un temps et déjeuner dans la convivialité dans un magnifique parc bordant un étang aux eaux azurs avec le soleil et des températures clémentes au rendez-vous !

A peine le déjeuner terminé, les élèves de première ont été conduits dans un des symboles de la Grande Guerre, les tranchées de Vauquois en l’occurrence, où ont vécu de nombreux soldats durant la Guerre de Position.

A travers des chemins escarpés, ils ont pu découvrir un paysage charmeur par la végétation luxuriante mais surtout caractérisé par des collines et des fossés impressionnants, témoins des affrontements du temps jadis.

Ils se sont même prêtés à parcourir les tranchées allemandes dont les traces s'estompent avec le temps, afin de se plonger dans ce qui avait pu être le quotidien de tant de soldats.

Enfin, les bus se sont arrêtés pour une dernière visite : après être passé à côté d'un cimetière allemand, les élèves ont été émerveillés par la rigueur et l'atmosphère se dégageant du cimetière américain. Un lieu époustouflant tant par ce lieu parfaitement entretenu que par l'immensité de croix blanches, à perte de vue.

Pour finir, les quelques heures de bus nécessaire pour retourner au Lycée ont permis aux élèves de méditer sur ce qu'ils ont vu durant cette journée inoubliables qui leur a donné, pour certain, une nouvelle perception du devoir de mémoire qui est le nôtre en hommage aux soldats disparus qui se sont battus pour défendre leur patrie, au péril de leur vie.

 

Ce fut une journée remplie d'émotions, d'apprentissage sur cette guerre dont nous fêtons encore le centenaire mais aussi un voyage scolaire convivial, agréable, hors du temps et organisé avec brio par les professeurs d'histoire-géographie des classes de première scientifique : Madame Riolet, Madame Allam et Madame Chalet.

 

Marvin BAZIN OZTURK

(photos : Marvin BAZIN OZTURK)
(photos : Marvin BAZIN OZTURK)
(photos : Marvin BAZIN OZTURK)

(photos : Marvin BAZIN OZTURK)

Tag(s) : #Sorties

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :