Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Une messe pour dire au-revoir au Père Sébastien

« Etre prêtre, c'est être un maillon d'une chaîne »

 

Le Père Sébastien est aumônier au Collège-Lycée Notre Dame depuis maintenant sept ans et c'est avec un peu de nostalgie que nous avons partagé une dernière messe avant son départ durant la fin d'après-midi et la soirée du Lundi 6 Juin dans la cour du côté collège. Cette messe s'est d'ailleurs conclue par une invitation à un apéritif dînatoire au self où chacun a pu ramener une spécialité ou une boisson à partager ensemble. Un moment de grande convivialité.

A cette occasion, nous vous proposons le portrait du Père Sébastien Robert qui nous raconte ses années passées auprès des élèves et comment il voit ce départ.

 

Tout d'abord, il nous explique son parcours. En effet, il y a de nombreuses années il avait été élève à Notre Dame durant sa scolarité au collège et au Lycée. Son projet était de devenir diplomate, de voyager à l'étranger et de découvrir de nombreux pays. Pour cela il s'était lancé dans des études littéraires.

Une fois le Baccalauréat passé, il avait commencé par des formations et des stages durant lesquels la Foi l'aidait à avancer ; elle faisait partie de son quotidien. Et c'est ainsi que, progressivement, il s'est rendu compte que s'il voulait se construire une vie stable, il aurait besoin de la présence de l’Église et de Dieu. Selon lui, il a découvert l'importance de Dieu dans sa vie pour l'arrimer et la solidifier.

 

«  Sans Dieu, cela aurait été comme construire un bâtiment sur du sable : c'est-à-dire sans grande stabilité et avec une fragilité conséquente »

 

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque, en se voyant confier sa mission, il a découvert que son évêque l'avait envoyé dans son ancien établissement ! Pour le Père Sébastien, ce fut un avantage car il savait comment c'était avant, il connaissait les valeurs et l'esprit de ce lieu afin de l'aménager au mieux.

 

« C'est utile de connaître l'Histoire d'un lieu. On peut ainsi mieux le cerner et mieux s'y adapter ».

 

Puis, il nous raconte en quoi consiste sa mission. Effectivement, il assimile sa mission à une vocation dont le but est de venir en aide aux autres, qu'ils fassent partie des responsables ou des élèves. En particulier envers les élèves, il joue un rôle de conseiller, de confident : il sait écouter, aider les élèves à se développer. Il est aussi là pour leur permettre d'assimiler le bien, le mal, des valeurs comme le respect. Comment développer et croire en sa Foi. Ainsi il est aussi un guide pour ces élèves en pleine croissance autant physique que psychologique. Il souligne également le fait que les élèves, lorsqu'ils ne savent pas à qui se confier ou qu'ils redoutent un jugement, lorsqu'ils sont perdus, ils peuvent plus facilement s'ouvrir à un prêtre qu'ils connaissent et en qui ils ont confiance.

 

« Ainsi, c'est une mission très variée. On discute avec les élèves, on essaye de les rencontrer lors des événements du Lycée, lors des célébrations ou tout simplement lors des récréations ».

 

En lui demandant ce qu'il préfère dans sa mission actuelle, il répond sans hésitation le contact avec les élèves. Il aime beaucoup l'esprit libre, indépendant, assez souple des jeunes. Il apprécie les conversations avec eux pour qui les échanges sont souvent simples, sincères et plus spontanés. Ils n'émettent pas encore de préjugés ou de réserves.

Par ailleurs, ce quotidien proche des élèves lui a permis d'entretenir une certaine simplicité d'esprit, de rester assez jeune. Cela l'oblige en effet à s'adapter au niveau du langage et de l'attitude. Il faut aussi prendre en compte et gérer les différents besoins relatifs selon les âges, la croissance et le développement de chaque élève. Il apprécie de voir la jeunesse s'épanouir, se développer et d'en être le témoin.

 

« Voir grandir les élèves, les accompagner durant leur croissance et durant le développement de leur personnalité ».

 

Cependant, de la même manière que l'évêque lui avait confié cette mission, il lui en donne une autre. Cette nouvelle mission devrait toujours consister à aider les autres mais plutôt à une échelle départementale. Ne sachant pas exactement ce qu' il en sera, il fait confiance à son évêque. Aussi, il nous confie qu'il ne se sent pas frustré de devoir partir. Il sait qu'il part en laissant dernière lui un successeur qu'il connaît et en qui il a confiance. Il laisse cet établissement entre de bonnes mains. Ainsi tranquillisé, il peut mieux envisager de quitter cette mission à laquelle il a consacré de nombreuses années de sa vie et se préparer à devenir vicaire auprès de Monseigneur Pansard, Évêque de Chartres.

 

« Un prêtre doit pouvoir se détacher. Il comprend qu'il n'est que de passage : ainsi il s'applique, il fait de son mieux et n'est pas possessif ».

 

Le Père Sébastien assimile la présence de chaque prêtre comme une chaîne où chaque maillon permet la continuation de la mission : chacun apporte, à son moment, ce qu'il a à apporter.

 

« Chacun à sa place comme dans une mosaïque et c'est l'ensemble des morceaux qui forment un tout somptueux ».

 

Pour conclure, il nous a livré sa vision de cette dernière messe du Lundi 06 Juin 2016. Il n'éprouve pas de peine à changer de mission. Comme il le dit : il est un maillon d'une chaîne dont la continuité des prêtres forme un tout. Il a également était ravi de pouvoir constater la présence d'élèves, de parents et de membres de l'établissement qui se sont réunis pour fêter dignement son départ. Il peut alors se rendre compte des résultats de sa mission, que cette dernière a abouti et que de nombreuses personnes restent afin de faire prospérer la Foi. Il part donc vers de nouveaux horizons avec un esprit tranquille.

 

Texte et photo de Marvin BAZIN OZTURK

 

Tag(s) : #Portrait

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :