Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élue, plus qu’une fonction, une vocation

Je suis allée à la rencontre de Karine Dorange, adjointe au maire de Chartres et membre de la commission éducation, enseignement supérieur, sport et développement culturel.
Une femme passionnée et passionnante !

(source : site eurélien.fr)

UNE COMMANDE POLITIQUE

Dounia AL-JIJAKLI : En quoi consiste votre fonction ?
Karine DORANGE : En tant qu'élue locale, j'ai pour rôle de passer une commande politique, qu'elle soit sportive, éducative ou d'un autre domaine. Je me dois d'avoir un projet, une vision de développement pour ma ville, et de la décliner auprès des services municipaux avec lesquels je suis en collaboration. Et ce sont les services qui mettront à exécution cette commande.

DA : Quelles activités caractérisent le mieux votre fonction ?   
KD : Il faut donner une orientation politique, mais aussi s'assurer lors du vote du budget qu'il y ait les moyens affectés à l'action. Par exemple, si je demande à ce que toutes les écoles élémentaires soient équipées de vidéoprojecteurs, je dois m'assurer d'obtenir les moyens financiers pour que les services puissent mettre en place cette action. Nous devons aussi être très présents sur le terrain. Pour ma part, je dois être au contact du monde associatif, des écoles, pour prendre connaissance des attentes et pouvoir les accompagner.

 

« TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE JE L’AI CHOISIE. »

DA : En quoi votre activité professionnelle vous plaît-elle ?

KD : Tout simplement parce que je l'ai choisie. Avant de devenir élue, j'avais un travail, et aujourd'hui je suis élue, et j'ai toujours un travail. Parce qu'être élu n'est pas un métier, mais une fonction.

 

« EN TANT QU’ÉLU TU DONNES BEAUCOUP, MAIS TU REÇOIS ÉNORMÉMENT. »

DA : Quelles sont les qualités personnelles requises pour exercer votre fonction ?       
KD : Je crois qu'il faut aimer les gens et ne pas avoir peur du temps que nous consacrons à la fonction. Celle-ci est "dévorante", dans le bon sens du terme. Je ne l'ai jamais vécue comme une contrainte. Je me suis toujours dit que le jour où je n'aurai plus de plaisir à faire ça, j'arrêterai! Après, cela ne suffit pas. Il faut avoir aussi des idées pour sa ville, s'y intéresser, et être doté d'une capacité de travail très importante.

 

« LA POLITIQUE C’EST L’HISTOIRE D’UN PARCOURS. » 

DA : Quelle études ou expériences à réaliser pour devenir élu?
KD :
Puisqu'élu n'est pas un métier mais une fonction, je considère important de commencer par travailler pour comprendre la société civile.         Le rôle de l'élu ne s'apprend pas à l'école, mais en grandissant, en ayant une activité professionnelle et puis en rencontrant une équipe, et en présentant un vrai projet pour sa ville. En ce qui me concerne, mon travail m'a toujours fait garder un pied sur terre. Ce sont donc souvent les hasards et les circonstances de la vie qui font que nous sommes parfois confrontés à des opportunités d'évolution.   
La politique c'est l'histoire d'un parcours.

 

DES « SOUPAPES » INDISPENSABLES         

DA : Comment articulez-vous vie professionnelle et vie personnelle (loisirs, enfants...) ?

KD : De temps en temps, je bloque quelques jours afin de me reposer. Ce sont mes "soupapes". Je pars aussi en vacances avec mes enfants, comme tout le monde d'ailleurs. Ces moments de repos me permettent de revenir en forme et prendre du recul par rapport aux dossiers à traiter.

 

DES INDEMNITÉS DÉFINIES

DA : Quel salaire peut-on espérer toucher?

KD : C'est la loi qui définit des indemnités des élus. Seuls le maire et ses adjoints touchent des indemnités. La loi prend en compte le nombre d'habitants de la ville de l'élu, parmi d'autres critères. 

 

Si cette interview vous a plu, vous trouverez plus d’informations auprès de l'association des Maires de France, l’AFM. http://www.amf.asso.fr

Pour conclure, je tenais réellement à remercier Madame Karine Dorange, du temps qu’elle a consacré afin de répondre à l’ensemble de mes questions. Les réponses, très détaillées, m’ont permis de comprendre précisément le rôle de l’élu, dont je trouve le travail au quotidien remarquable.

Dounia Al-jijakli

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Portrait

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :